Article sur Parc Aventure La Forêt Des Fées par M. GALOPIN-BRIZé - un projet en attente...

Publié le par perche-web

"Il était une fois un couple qui avait un projet d'implantation d'un Parc Aventure Acrobatique en hauteur depuis septembre 2005,  en tant que créateur d'entreprise dans leur région Centre plus précisément dans le département d'Eure & Loir. Ils ont chacun une bonne expérience professionnelle de gestion de Parc Aventure (leur fils a créé il y a 5 ans, son parc dans la Manche, et vont l’aider tous les étés en période estivale). Lui (47ans) possède les diplômes requis pour cette activité, et elle (58ans) retraitée d’une grande banque française où elle était gestionnaire des comptes européens et internationaux de cette même banque. 

Nous avons parcouru le département dans tous les sens, nous avons rencontré beaucoup d’élus toujours très intéressés (beaucoup de chasseurs) qui ont promis de se renseigner et souvent qui n’ont jamais donnés suite. Il y a même un élu qui avait un legs de 40 hectares de bois qu’il a préféré louer à la chasse, donc aucun développement pour sa commune qui pourtant en aurait bien besoin.

Notre projet a attiré beaucoup d’organismes et aussi beaucoup de convoitise dans le département, Nous avons été classés dans le Pôle d’Excellence Rural pour l’Année 2006 dans le Perche, mais faute d’avoir trouvé un lieu d’implantation, nous avons été déclassés et les subventions obtenues supprimées. 

Le département est très boisé,  mais pratiquement tout est privé et réservé pour la chasse. Le comité nous a proposé un ancien terrain militaire appartenant à l’état, donc du domaine public près de Chartres. Nous avons présenté notre projet ainsi que le dossier financier pour le valider au Comité et au Département dont nous ne citerons pas le nom, ceux-ci ont été très intéressés et nous ont promis verbalement de grosses subventions de part et d’autre, afin de concrétiser celui-ci.

Après plusieurs mois d’attente et de relance sans réponse, on nous annonce officieusement que n’auront plus aucunes subventions que se soit du Comité ou de l’Etat avec le nouveau gouvernement et que notre projet n’est plus une priorité, il faut attendre encore, peut-être qu’en 2009 …… 

Une convention aurait pu être signé entre les deux parties, mais nous n’avons pas le pouvoir. Nous avons appris que ce site servait de terrain de chasse pour une poignée d’élus et d’anciens élus qui s’octroient des droits sur le dos des contribuables et menacent ainsi les intérêts économiques du département, ceci donne évidement à réfléchir, à vous lecteur d’en juger, d’en débattre sur un forum ou d’en parler autour de vous, sachez que certains élus ne sont pas aptes  à saisir l’opportunité de donner de l’essor à leur commune et enfin de remplir leur mandat. 

Il est très difficile de s’installer dans l’Eure & loir, où la chasse (presque 17000 chasseurs) a une grande influence dans le département, visiblement il n’y a aucune volonté de voir se développer une nouvelle activité de détente carrément inexistante dans le département, la seule priorité des projets sont  politiques et non la volonté du gouvernement pour la reprise des emplois et de développement des PME- PMI afin de relancer cette économie qui sommeille dans notre beau pays. 

Merci à l’Eure & Loir de nous avoir fait rêver, de nous avoir fait passer pour des dilettantes auprès de nos partenaires et surtout d’avoir donné de l’espérance à toutes les familles qui ont lu les articles dans les journaux, d’avoir enfin un lieu où ils auraient pu venir "s’éclater" tous ensemble, pas très loin de chez eux dans un environnement naturel.

Il nous reste un arrière goût d’amertume."

Commenter cet article

Janique 08/01/2008 10:16

A l'occasion des municipales exigeons des candidats qu'il y ait une structure publique réellement dédiée à l'appui aux porteurs de projets innovants. Cette structure pourrrait se situer ou avoir un relais à Nogent-le-Rotrou. L'innovation et l'esprit d'entreprise sont trop souvent  systématiquement rejetés par des décideurs frileux vis à vis de particuliers, alors que des sommes considérables sont dépensées par les pouvoirs publics pour des projets plus classiques où il n'y a pas de demande citoyenne au départ.Elargissons la capacité citoyenne d'initiative, avec l'appui d'une structure de la Ville.